Un peu d'histoire

13/04/10, rédigé par Rédaction LDI, 0

Un peu d'histoire

Les Îles Saint-Pierre et Miquelon, petit coin de France en Amérique du Nord, sont souvent mal situées (on nous place souvent sous les tropiques !). Il est vrai que ce sont de très petites îles qui ne comptent qu'un peu plus de six mille habitants. Ainsi, tous les moyens pour en faire la promotion sont bons et c'est en réfléchissant à cela que l'idée m'est venue de commercialiser mes liqueurs. Le début de cette belle aventure artisanale est avant tout d'ordre familial, puisque mon grand-père Raoul de La Ville Fromoy , possédait au temps de la prohibition, une goélette qui se prénommait "La Saint-Pierraise" et servait à la contrebande d'alcool entre Saint-Pierre et les côtes de Terre-Neuve ( Canada ). Ensuite et pendant de nombreuses années, mon père Ernest Marie s'est lancé dans la fabrication et la vente de bière de Spruce artisanale , breuvage fort apprécié des Saint-pierrais et Miquelonnais, mais qui se raréfiait d'années en années. C'est ainsi que j'ai décidé de reprendre le flambeau et de perpétuer ainsi la tradition et de faire la promotion de mon "caillou", c'est à ce moment qu'est née ma passion pour l'artisanat car de la bière de Spruce, je suis passé à la fabrication artisanale de liqueurs. La liqueur aux Bleuets est « mon bébé » puis la liqueur de Plate-bière est née et je ne me suis pas arrêté là. Aujourd'hui, ce sont plus de vingt sortes de liqueurs locales qui sont disponibles. Mes liqueurs personnelles étaient et sont toujours entreposées dans un baril en bois lequel me sert en même temps de bar à la maison. Mais avant d'en arriver là, il a fallu beaucoup de temps et un petit retour en arrière s'impose : Tout a commencé pendant la période d'un Mardi-Gras : A l'époque, la coutume voulait que des gens entrent masqués chez les habitants. Certains sont venus à la maison ; Pour moi, l'occasion se présentait donc de « tester » sur eux mes liqueurs. Je leur ai offert une petite dégustation (à Marie-France et son équipe, pour ne pas la nommer) et c'est ainsi que Marie-France a fait connaître ma liqueur autour d'elle. Ensuite est venu se greffer Pascal qui réalise des cocktails à base de liqueurs locales et qui les fait découvrir sur RFO télé Saint-Pierre et Miquelon. C'est à eux que je dois, en partie, le lancement et la réussite publicitaire de cette production ; C'est de là qu'est née cette grande épopée ! J'avais en tête de faire connaître mes productions ailleurs. Pour cela, j'ai confectionné des étiquettes et pour logo ( colorié à la main,) j'ai choisi l'emblème de Saint-Pierre et Miquelon.
Je dois ajouter, que cette belle aventure n'aurait pu voir le jour sans l'aide précieuse de gens qui m'ont aidé et qui m'aident encore aujourd'hui : Je pense tout d'abord à mon épouse et ma belle-sœur Mauricette, mes amis, qui cueillent avec moi les fruits (et je vous assure que c'est un dur labeur), et qui colorient à la main mes étiquettes. Je pense aussi aux restaurateurs ainsi qu'à leur personnel qui me récupèrent les bouteilles, au personnel du Service Sanitaire de l'Agriculture pour l'analyses de mes liqueurs,à l'association des artisans qui vend mes produits.Un grand merci aussi à Jean-Luc Drake qui à réalisé la prise et le montage photos des bouteilles fantaisies.La SODEPAR également, a fait un excellent travail promotionnel lors des différents salons touristiques qui ont eu lieu en Métropole. La compagnie aérienne Air Saint-Pierre offre sur ses vols des dégustations de liqueurs.Enfin, je pense à la Direction et au personnel du restaurant "La Voilerie" qui grâce à leur courage et leur détermination ont lancé les premiers à Saint-Pierre et Miquelon des plats cuisinés à base de liqueurs de fabrication locale. Depuis plusieurs années les «liqueurs des îles» ont traversé l'atlantique et aujourd'hui certaines sont dans les cuisines du Sénat et entrent dans la composition des plats destinés à nos Parlementaires, d'autres sont au Salon du timbre poste de Saint-Pierre et Miquelon à Paris grâce notamment à l'excellent travail réalisé par la Sodépar à Paris. Depuis quelques temps, La Pizzeria « Chez Alain » propose la Pizza des îles à base de liqueur de bleuets.
Ainsi le « réseau » s'étoffe : La pensions de famille « l'Auberge Saint-Pierre » en propose. Tout dernièrement le comité régional du tourisme dans le tour "Prohibition" . A Miquelon la « Société de transport Miquelonnaise» qui réalise des dégustations de liqueurs lors de leurs tours guidés. Dans certains magasins, les liqueurs sont en vente : Au « Tire bouchon », chez « Arts et Délices », chez « Nat & Lyne », chez « Nine », « à la Boucherie Claude Gautier » Au commerce C I A " au commerce Pascal Hacala ". Un achat de dernière minute avant de quitter l'île ? A l'aéroport Saint-Pierre pointe blanche c'est possible! Vous êtes sur la France et vous souhaitez déguster mes liqueurs ? c'est possible,pour cela contacter Monsieur Patrick Leloche : http://www.tout-t-possible.com .Une petite visite sur l'île aux marins ? arrêtez-vous un instant à la cafeteria de l'île une petite dégustation vous y attends.A Miquelon au restaurant " Entre-nous ".
Si il vous arrive de réaliser mes recettes ,merci de me laisser vos commentaires,ils seront les bienvenues,car c'est grâce à " vous " qui acheter mes produits que je suis rendu là ou je suis aujourd'hui.
Je remercie mon fils Rudy pour son excellent travail lors de la réalisation de ce site.
Pour terminer,je ne pourrai passer sous silence,l'aide très précieuse que m'a apporté Maryline pour la mise en pages de cet article.

A tous et à toutes, de près ou de loin, du fond du cœur.

UN GRAND MERCI DE VÔTRE SOUTIENS

Daniel Marie
DÉFINITION :

* spruce : petit conifère

Cette liqueur entre principalement dans la recette du civet de lapin,cette liqueur donne à la chair du lapin son bon goût que nos parents connaissaient du temps ou le lapin était en abandon sur sur nôtre Archipel.

Plate-bière : ce petit fruit est aussi appelé " ronce des tourbières " ou " chicouté " au Québec, est aussi une plante vivace du genre " Rubus " et de la famille des rosacées,type nordiques ou son fruit est aussi utilisé pour les confitures.

Le fruit :
La plate-bière est la déformation de " plat de bière ", c'est à dire la nouriture de castor, mais aussi appelée " Mûre Polaire " elle pousse principalement à Saint-Pierre, Miquelon et Langlade, mais aussi sur Terre-neuve ( Canada ).Ces fruits composés de petites drupes ( ou drupéoles ) agglomérées,sont d'abord rouge pâle,devenant translucides à maturité vers les mois de juillet et août.C'est à cette saison que le feuillage change de couleur et rougit fortement pour finir à l'état mûre d'une couleur orangée..En raison de son contenu élevé en vitamine C,ce fruit est apprécié pour sa liqueur mais aussi pour sa confiture ou l'on réalise diverses recettes notamment dans la pâtisserie ( gâteau roulé ou parfait par exemple )

Toutes mes liqueurs sont élaborés grâce à des fruits cueillis sur des îles sans pollution et minutieusement récoltée par des doigts agiles.
La méthode de fabrication artisanale,donne à ces liqueurs d'exception et que l'on trouve " uniquement " aux Îles Saint-Pierre et Miquelon,un parfum frais,un gout fruité et une douceur impressionnante..
Ces liqueurs peuvent être consommées,en appétitif, en kir ( champagne ou vin blanc, ) sur de la glace,sur vos dessers sorbets par exemple ou plus précisément dans la cuisine,comme je vous les indiqués dans les recettes que vous trouverez sur cette page.

En ce qui concerne la liqueur du Marin : elle se consomme,en digestif,sa particularité,c'est sa présentation lorsque vous la verser dans le verre,puisqu'elle à des petits pellicules de menthe et de spruce qui lors de la fabrication de cette liqueur à l'état chaud des sirops,ces pellicules sont dissoutes et à l'état final ( refroidi ) forme des petits cristaux de menthe et de spruce.Je vous la conseil de la consommer par petites doses " cul sec " car dans un premier temps vous ressentirez l'alcool et ensuite les saveurs de menthe et de spruce.Le TOUT se consommant avec " MODÉRATION "


Commenter cet article